Nina William Écrivaine

 




Pour toi Maman, qui nous a quittés pour un autre voyage il y a longtemps déjà







Maman, je ne t’ai jamais assez dit : Tu es une Maman merveilleuse
Maman, je ne t’ai jamais assez dit : Merci
Maman, je ne t’ai jamais assez dit : Je t’aime

Il arrive que je veux te téléphoner,
mais il n’y a plus d’abonné à ton numéro…

Parfois, tu le sais, je te parle,
quand mon désespoir et la douleur sont si fortes
que j’aurais tant besoin de ma Maman…

Ou, quand ma joie est si grande
à vouloir la partager avec toi...

Et quand je passe devant la maison
où j’ai grandi auprès de toi,
il me semble de te voir œuvrer dans le jardin…
ou je te vois avec tes beau cheveux blancs
sur le bord d'une fenêtre, faisant signe avec ta main:
Au revoir...

Et je crois, que parfois tu souris là-haut quand tu vois,
que je fais maintenant tant de choses comme toi…

Maman, tu es pour toujours dans mon cœur.


**********************************************************************************************


L‘automne










J'aime l'automne
avec ces couleurs d'or et feu
et ce bleu intense du ciel
qui fait refléter dans le lac
les pics enneigés des montagnes,
j'aime le bruit fascinant
quand je foule avec mes pieds
le sol tendre sous les feuilles mortes,
j'aime le chant des oiseaux
qui sont restés pour l'hiver
et les nuits fraîches et toujours plus longues,
j'aime la brume qui couvre les champs
et pose ses fines gouttelettes
en douceur sur les dernières fleurs d'été,
j'aime les perles de pluie qui dansent sur mon visage
et l'odeur du bois brulé qui s'échappe des cheminées,
j'aime le sentiment de réconfort et d'accomplissement
et le savoir que, comme la nature,
aussi l'homme meurt pour renaître.


*************************************************************************************************************************